REVUE DE PRESSE CUISINE INSPIRÉE, L’AUDACE FRANÇAISE

CUISINE INSPIRÉE, L’AUDACE FRANÇAISE

GOURMAND WORLD COOKBOOK AWARDS 2007, PRIX DU LIVRE INNOVANT DE CUISINE, PRIX DE LA MEILLEURE COUVERTURE (PRIX HÉDIARD)

Médias, sélection

« Normalienne, agrégée de lettres, Ingrid Astier, auteur du Goût de la rose (Mercure de France, 2008) et du Goût des parfums (chez le même éditeur), pratique la grammaire des mots à travers une série de portraits d’esthètes de la table, Alain Passard, Michel Bras, Pierre Hermé, Pascal Barbot, Michel Troisgros, Guy Martin, Pierre Gagnaire, dont elle révèle la face cachée, les secrets d’une vie et la passion du métier. Le style est précis, flamboyant, évocateur, truffé de références artistiques, culturelles, philosophiques ou poétiques : on est pris par le flot, le flux des citations et des références. Brillantissime. Le plaisir ne faiblit pas tout au long de ces 360 pages bien tassées, illustrées de photos insolites qui apportent un peu d’esthétique à ce pavé feuilleté à savourer sans modération. » (Nicolas de Rabaudy, 3 Étoiles, L’Art de la Haute Gastronomie, « Pages feuilletées », n° 17, avril-mai-juin 2008)

« Le livre, avec son décor typographique, ses papiers à la maticité variable, ses talentueuses illustrations, est rempli d’œillades envoyées au lecteur. Très dix-septième siècle, très Français, fougueux (…). L’auteure sait faire partager la passion et la gourmandise qui l’animent avec érudition et candeur, certains développements sont vraiment originaux. Les liens qu’elle tisse entre des personnalités qualifiées « d’esthètes-gourmands » en dit long sur les aspects culturels qui entourent la nourriture en France : savoir manger c’est savoir vivre, converser, recevoir et partager.

Poésie et gourmandise s’entremêlent dans ce livre à la Victor Segalen : l’écrit et la trace nous conduisent sur les chemins du monde. Ou comment partir sans complexe d’un livre français sur des Français pour aboutir aux autres. » (Rodolphe Leroy, « Bibliothèque gourmande », Revue Papilles, n° 31, juin 2008 p. 65-66.)

« Voilà un ouvrage sur la cuisine qui a de la mâche, du corps, bref du texte et pas que des recettes ou des images, si belles soient-elles. C’est suffisamment rare pour être signalé. Ingrid Astier, normalienne, aime la littérature et la cuisine et nous raconte ses passions pour ceux (22) et celles (3) qui la font, l’inventent, la dégustent à son goût, qu’elle a fort bon. On y croise Bartabas et Pierre Richard, Pascal Barbot et Pierre Gagnaire… Ils avaient des étoiles, il leur manquait une plume. C’est fait. Avec style et gourmandise. » (Jean-Pierre Géné, Le Monde 2, samedi 26 avril 2008)

« Un cerveau en coupe, la face cachée de la lune ? Un bijou maori ? Non, une truffe ! Vue par l’œil singulier du photographe Hervé Nègre, la chair la plus chère du monde se transforme en œuvre d’art. Mais Cuisine inspirée n’est pas qu’un album photo, ni un énième livre de recettes. C’est une véritable petite encyclopédie de la cuisine contemporaine, de ses chefs comme de ses gourmets. (Newzy, « TRENDS… on a repéré pour vous », n° 33, octobre 2007)

« Aujourd'hui, cette touche-à-tout hors du commun marie comme jamais les mets et les mots dans un beau livre inclassable, à son image. Cuisine inspirée met ainsi en scène, de façon totalement inédite, 25 artistes et chefs français, de Bartabas à Pierre Hermé, de Michel Troisgros à Pierre Richard, du parfumeur Jean-Michel Duriez au chocolatier François Pralus. Ingrid et ses amis... «C'est un livre pour en finir avec les livres de cuisine», résume la jeune femme, qui a consacré quatre ans de travail à ce projet extraordinaire, véritable manifeste hédoniste. », Delphine Peras, L’Express Styles, 18/10/2007

Hervé Nègre : « Ce livre est très vivant pour moi »

Photographe résidant à Mâcon depuis près de 28 ans, Hervé Nègre signe toutes les photos de cet ouvrage. Il nous livre ses impressions sur l'ouvrage et son élaboration : « Si j'avais su tout ce qui allait se passer ! (rires) J'ai appris énormément de choses au cours de ces trois années de travail. Je réalise des portraits dans tous les pays que je traverse et là on me demandait aussi d'aborder toute cette profusion de la nature. [.] Il faut que de toute façon, ça reste de l'ordre du ressenti, quand il y a une belle lumière, des émotions. Moi, c'est la rencontre qui m'intéresse, être à l'écoute. Et là, j'ai rencontré des grands bonhommes, souvent très entourés, très adulés et les ai pris avec simplicité et je crois qu'ils ont aimé cela. Je venais aussi avec très peu de matériel, très léger. C'est important. Alors, ça restait très spontané. Il faut dire aussi que la photo était très préparée, documentée en amont par Ingrid. Je n'avais plus qu'à tout mettre en œuvre. Ce livre est en tout cas très vivant pour moi. Et je souhaite que ce sentiment continue de grandir à travers les lecteurs » (Le Journal de Saône-et-Loire, 14/10/2007)

« CUISINE INSPIRÉE. L'AUDACE FRANÇAISE

Cet ouvrage a plusieurs entrées. De quoi satisfaire les plus gourmands. Ceux des mots qui se délecteront à la lecture de ses vingt-cinq portraits de grands chefs ou de personnalités. Écrits avec finesse à coups de petites phrases ciselées qui, au détour d'un adjectif, d'une métaphore, se dégustent à haute voix. Le mot est toujours juste, le rythme ose des ruptures inattendues, des mélanges surprenants, une envolée exotique. Cette Normalienne concocte une cuisine de mots aussi savoureuse que celle des maîtres queux dont elle a choisi de dresser le parcours. Les à-côtés ne sont pas à négliger avec les superbes photographies en noir et blanc qui donnent à voir l'âme de celui qui pose. Autre entrée possible dans ce livre où tout se dévore, un questionnaire sur le goût, " Un plat qui a de l'humour ? ", " Un plat triste ? ", " Une astringence plaisante ? " où chacun des convives, comme Pierre Gagnaire, Michel Bras, Michel Troisgros ou Bartabas, a joué le jeu. La dernière mise en bouche - les recettes - se savoure avec une purée de pommes de terre à la vanille, un poulet volcanique, un gaspacho à la verveine. Une bonne adresse, pardon, un bon livre. Agnès Viénot Éditions, 376 pages, 49 euros. » (Dominique Millerioux, Les Échos, Série Limitée n° 058, 09/11/2007)

« Ingrid Astier est vraiment une drôle de jeune femme. Bardée des meilleurs diplômes qui attestent de son état d’intellectuelle patentée, c’est en réalité de fondant au chocolat aux noisettes caramélisées qu’elle rêve depuis toujours. » Kathleen Evin, L’Humeur vagabonde, France Inter

« Aujourd’hui, cette touche-à-tout hors du commun marie comme jamais les mets et les mots dans un beau livre inclassable, à son image. Cuisine inspirée met ainsi en scène, de façon totalement inédite, 25 artistes et chefs français, de Bartabas à Pierre Hermé, de Michel Troisgros à Pierre Richard, du parfumeur Jean-Michel Duriez au chocolatier François Pralus. » (Delphine Peras, L’Express, 2007)

« Quelle est l'odeur qui vous ramène immédiatement à vos premiers émois gourmands ? Celle de la tarte aux pommes caramélisant dans le four d'une grand-mère ? Celle du pain chaud saisie par le bout du nez en se hâtant sur le chemin de l'école ? Celle de la confiture de fraises bouillotant dans la bassine de cuivre dans la maison de vacances ? Ou le parfum enivrant du tilleul le soir de juin où vous avez échangé votre premier baiser ? Car c'est d'abord avec le nez que l'on apprend à bien manger. Ingrid Astier est vraiment une drôle de jeune femme. Bardée des meilleurs diplômes qui attestent de son état d'intellectuelle patentée, c'est en réalité de fondant au chocolat et aux noisettes caramélisées, de purée de pommes de terre à la vanille, de pintade à la rhubarbe confite ou carrément de crème de brocolis épicée d'escargots qu'elle rêve depuis toujours. Ses rêves gourmands sont devenus un livre, à la fois galerie de portraits de passionnés de bonnes choses, questionnaires de Proust revisité, recettes de cuisine, 370 pages superbement illustrées par Hervé Nègre. "Cuisine inspirée, l'audace française" d'Ingrid Astier, avec des photographies d'Hervé Nègre aux éditions Agnès Vienot. » (Kathleen Evin, France Inter, L’Humeur vagabonde, 24/12/2015)

« Sans doute un des livres les plus atypiques du trimestre dernier. À offrir pour les vrais gastronomes, épicuriens et littéraires. Tout ce qui se rattache à la personnalité d’Ingrid Astier, jeune femme au style doué et à la verve électrique. Son défi ? Rendre hommage aussi bien à Bartabas, Alain Passard, Pierre Hermé, le chocolatier Jacques Genin, Guy Martin, Pierre Gagnaire que Michel Bras ou François Pralus. Un livre-album à la fois hommage et vérité. » (Des livres de cuisine à déguster !, Luxe-magazine.com)

http://www.luxe-magazine.com/0-2547-Des_livres_de_cuisine_a_deguster_

Bourse de l’Association des Anciens Élèves des Écoles Normales Supérieures de Lyon, Fontenay et Saint-Cloud, 2007, pour Cuisine inspirée, l’audace française.

Journées Internationales du Livre et du Vin, Angers & Saumur, 12-13 avril 2008, sélection de Cuisine inspirée, l’audace française pour le Prix Parc Maupassant, Esprit Épicure. Sélection de Le Safran, l’or de vos plats, avec Jean Thiercelin, pour le Prix Guerlain. Lauréat du Prix Guerlain 2008.

Salon du Livre Paris 2008, Ingrid Astier, nvitée de la journaliste Isabelle Rabineau pour le « Lecteur Studio SNCF ». Lecture et enregistrements d’extraits de Cuisine inspirée avec Pierre Hermé pour le Salon, le site et les gares SNCF, vendredi 14 mars 2008.

Le Goût du thé, Le Goût du chocolat, Dégustations savoureuses et littéraires avec Ingrid Astier, Lectures par les Comédiens de L’Œil du Silence, Compagnie d’Anne Sicco, Muret & Lombez (Maison des Écritures) jeudi 13 et vendredi 14 décembre 2007.

ENSATT, Lyon, Département Arts et Humanités, « Les rencontres du vendredi », « Esthétique du plaisir : la mise en scène de l’hédonisme » à travers Cuisine inspirée, l’audace française, 2 novembre 2007. Conférence avec vidéos, images et expériences sensorielles.

BIAC-Biennale Internationale des Arts Culinaires, 11, 12 et 13 octobre 2007, Grand Théâtre de Dijon. Les Voies du Goût : un forum ouvert à tous au Grand Théâtre de Dijon. Samedi 13 octobre 2007, 12 h : « Parole d’auteur », Ingrid Astier : Une voie royale : l’imaginaire du voyage chez quelques grands chefs français. (Communication prenant pour appui Cuisine inspirée, l’audace française).

Gourmands Awards France 2007, Prix du Livre Innovant de Cuisine et Prix de la Meilleure Couverture pour Cuisine inspirée, l’audace française.

Résidences décoration, mai-juin 2008, Présentation du livre Cuisine inspirée, l’audace française par C.S.

Newzy Magazine, mars 2008, n° 6, 530 Tables d’affaires, brasseries et bistrots, « 10 marchés d’exception pour 10 produits d’exception », < Cuisine inspirée, l’audace française.

Figaroscope, Le Figaro, semaine du 6 au 12 février 2008, n° 19 750, Rubriques « Restaurants, Coups de foudre », par Colette Monsat, sur L’Amour, dix façons de le préparer.

Les Affiches d’Alsace et de Lorraine, n° 5, Rubrique « Le Courrier des Livres », « Cuisine inspirée », par Damien Brem, 15 janvier 2008.

Le Figaro, Rubrique « Le livre du jour », « Ode aux esthètes gourmands, Cuisine inspirée, l’audace française d’Ingrid Astier », par Sébastien Lapaque, mardi 1er janvier 2008.

Voyage de Luxe, n° 28, décembre-janvier 2008, Rubrique « Livres, Recettes de chefs », « Complètement toquée ! », par Annie Crouzet, sur Cuisine inspirée, l’audace française.

Côté Sud, décembre2007-janvier 2008, Cuisine inspirée, l’audace française, Par Mic Chambas.

Le Nouvel Observateur, numéro double du 20 décembre 2007 au 2 janvier 2008, n° 2250 / 2251, « En hausse : le bon goût d’Ingrid Astier », par Jean-Marcel Bouguereau, jeudi 20 décembre 2007.

Marie France, décembre 2007, « Les 150 cadeaux qu’il nous faut », par Jennifer Brun, Bénédicte Jegard, Fleur Lagarde et Virginie Marchand.

La Renaissance, vendredi 28 décembre 2007, « Le délicieux ouvrage d’Ingrid Astier », par PFC.

Le Progrès, Le Journal de Saône-et-Loire, Pays Charolais, n° 5231, mercredi 26 décembre 2007, « Week-end avec une jeune écrivain culinaire : Ingrid Astier, 2/2, Dédicace et témoignages de Cuisine inspirée ».

La Renaissance, vendredi 21 décembre 2007, « Cuisine inspirée, l’audace française ».

Zoom 42, « 3 Roannais pour une Cuisine inspirée », par Frédéric Prou, 17 décembre 2007.

Page des Libraires, décembre 2007, n° 117, « Des livres pour les fêtes », « Cuisine », Cuisine inspirée, l’audace française, par Jean-François Delapré.

Cuisine by Cyril Lignac, novembre-décembre 2007, n° 5, « Dernière édition », « 2-Parcours gourmands », < Cuisine inspirée, l’audace française.

Les Échos, Série Limitée n° 58, supplément gratuit au n° 20043, 9 novembre 2007, Rubrique « Beaux Livres », par Dominique Millérioux, Cuisine inspirée, l’audace française (5 livres sélectionnés).

Elle Magazine, hebdomadaire du 10 décembre 2007, n° 3232, « Beaux Livres, 4 Filles à la page », par Pascale Frey, Cuisine inspirée, l’audace française dans le choix de Julie Andrieu.

Palace Costes, n° 15, décembre 2007, Rubrique « Inforama, Étonnants Parisiens », « Ingrid Astier, Cuisine inspirée », par Charlotte Guillemin.

L’Express, Styles, « Ingrid Astier : Cuisinière inspirée », par Delphine Peras, rubrique « Rencontre », semaine du 18 au 24 octobre 2007, n° 2937, p. 24-28. Tirage 683 000 exemplaires.

Newzy.fr : « Un avant-goût de la semaine qui donne faim », Diaporama de la Semaine du Goût, octobre 2007.

 

Journal de Saône-et-Loire, « C’est un dictionnaire amoureux de la culture française », 15 octobre 2007.

Newzy, Un business d’avance, « Le livre de cuisine, Le goût des hôtes (célèbres) », Rubrique Trends, On a repéré pour vous, octobre 2007, n° 33, Tirage 222 863 exemplaires.

 

Réforme, Hebdomadaire protestant d’actualité, 26 avril-2 mai 2007, n° 3221, « Des consommateurs de poids », Dossier Nutrition et santé, p. 10. Interview.

Le Magazine proche de vous, Avril 2007, « Le Goût du thé et Le Goût du chocolat ».

Luxe-magazine.com, « Le Goût du thé », article de Gilles Brochard.

France 2, site, Article de Laure Narlian sur Le Goût du chocolat, samedi 31 mars 2007.

 

Newzy Magazine, Hors Série n° 1, mars-avril 2007, « À Paris et en régions : 530 tables d’affaires », « Exercices de styles : Des chefs bien inspirés… », Portfolio des pages 30-35 consacré à Cuisine inspirée, l’audace française.

 

Télévisions

 

France 3, Ce soir ou jamais, Frédéric Taddeï, « La grande bouffe », 11 décembre 2007, Ingrid Astier invitée avec Claude Chabrol, Jean-Didier Vincent, Sébastien Lapaque, Bruno Verjus, Anthony Rowley, Alain Passard.

 

Arte Chic, « Coulisses : Ingrid Astier », émission du 4 janvier 2008, multidiffusée, portrait avec pour fil directeur la rose et Cuisine inspirée.

 

France 2, Dans quelle étagère ?, émission du 22 décembre 2007, par Monique Atlan.

 

Thé ou Café de Catherine Ceylac, France 2, émission du dimanche 14 octobre consacrée à Bartabas, interview et passage en banc-titre du livre Cuisine inspirée, l’audace française.

Envoyé spécial, France 2 : Folles de macarons, un reportage de Vincent Ferniot et Dominique Bonnet. Ingrid Astier dans les portraits gourmands de trois femmes passionnées.

Participation à l’émission télévisée Envoyé Spécial en 2002 pour commenter la nouvelle collection pâtissière du chef Pierre Hermé.

                                                                                                                                                                                                                                                     

Newzy, vidéo site web, « Comment passer à la casserole le 14 ? », autour de L’Amour, dix façons de le préparer. Réalisation d’une tarte aux fruits de la passion et à la vanille, Jean-Baptiste Renaud, 13 février 2008.