Cuisine inspirée, l’audace française

Avec Hervé Nègre (photographies) et Giorgio Martinoli (direction artistique)

GOURMAND WORLD COOKBOOK AWARDS 2007, PRIX DU LIVRE INNOVANT DE CUISINE, PRIX DE LA MEILLEURE COUVERTURE (PRIX HÉDIARD)

Agnès Viénot Éditions

couverture Cuisine inspiree

« Normalienne, agrégée de lettres, Ingrid Astier, auteur du Goût de la rose (Mercure de France, 2008) et du Goût des parfums (chez le même éditeur), pratique la grammaire des mots à travers une série de portraits d’esthètes de la table, Alain Passard, Michel Bras, Pierre Hermé, Pascal Barbot, Michel Troisgros, Guy Martin, Pierre Gagnaire, dont elle révèle la face cachée, les secrets d’une vie et la passion du métier. Le style est précis, flamboyant, évocateur, truffé de références artistiques, culturelles, philosophiques ou poétiques : on est pris par le flot, le flux des citations et des références. Brillantissime. Le plaisir ne faiblit pas tout au long de ces 360 pages bien tassées, illustrées de photos insolites qui apportent un peu d’esthétique à ce pavé feuilleté à savourer sans modération. » (Nicolas de Rabaudy, 3 Étoiles, L’Art de la Haute Gastronomie, « Pages feuilletées », n° 17, avril-mai-juin 2008)

 

PRÉSENTATION

« La table, dit un ancien poète grec, est entremetteuse de l’amitié », Joseph de Maistre

Exercice de la curiosité. Dans ce livre, Bartabas conçoit ses spectacles comme Alain Passard aborde sa betterave, Pierre Richard rejoint Pascal Barbot dans la distraction — forme de détournement poétique — Jean-Michel Duriez parle d’ « aspérités » nécessaires à la création, comme Pierre Hermé… Et si la curiosité jetait des ponts inattendus ?

inspiration n. f. est un emprunt (v. 1220) au dérivé bas latin inspiratio « souffle, haleine » et « souffle créateur ». Il est introduit dans un contexte religieux et signifie ensuite (fin xive s.) « idée qui vient brusquement et spontanément à qqn » (cf. intuition). Il est repris en physiologie et s’emploie depuis le xvie s. pour « souffle créateur qui anime les artistes », ce souffle ayant d’abord été considéré comme don des dieux. Le mot désigne ensuite l’action d’inspirer qqch. à qqn, d’où la valeur de « conseil, suggestion ».

Dictionnaire historique de la langue française

 

cuisine inspirée. Livre de cuisine autrement. Par Ingrid Astier, hédoniste récidiviste, inspirée par 25 grands artistes et chefs trois étoilés français, esthètes-gourmands : Alain Passard,  Pascal Barbot, Michel Bras, Pierre Gagnaire, Michel Troisgros, Guy Martin, Pierre Hermé, Pierre Richard, Damien Odoul, Eugène Durif, Bartabas… En 25 tableaux qui croisent les processus de création et mettent imaginaire et inventivité à la portée de tous. Avec 25 portraits en noir et blanc d’Hervé Nègre, qui révèlent leur sensibilité, leur poésie et leur humour. Et 25 questionnaires vous livrant sur un plateau, d’argent ou de cinéma, les 25 réponses de chaque esthète-gourmand sur le goût, pour réviser les préjugés : « Une amertume intéressante ? »« Une association courante de saveurs qui vous semble vulgaire ? »« Un plat qui a de l’humour ? »… Plus de 200 photographies en ode au bon et au beau. Livre d’amour, véritable manifeste gourmand contre les académismes, il prend très vite le sens de livre indispensable pour arpenter la créativité française, la gastronomie, le chocolat, le vin, l’huile d’olive, les épices, le thé, la vanille, les parfums, mais aussi la gourmandise verbale. Cinéaste, dramaturge, pâtissier, chocolatier, chefs, nez parfumeurs et références littéraires se croisent, pour inspirer à l’auteur 53 recettes. Un livre destiné à vous inspirer, autour de 25 figures emblématiques du monde artistique et gourmand. Pour que ce souffle gagne votre cuisine ! Un livre pour en finir avec les livres de cuisine…

Dictionnaire amoureux de la culture française

Le goût de la rose

Mercure de France

Couverture Gout de la rose72

« Point de mièvrerie dans cette anthologie, mais un voyage à travers des cultures, des imaginaires, des iconographies et des gourmandises. Tout commence avec André Chauvière, chimiste et parfumeur, qui scrute l'archéologie des parfums, évoquant la rose pourpre de Provins ou la blanche de Damas. Puis vient l'herbier de Colette, l'anglaise de Calaferte, la chair de satin de Francis Ponge. Les textes choisis par Ingrid Astier évitent les frivolités, préfèrent les intrigantes et leurs épines. » (Christine Ferniot, Télérama)

PRÉSENTATION

La rose est d’une extraordinaire diversité. Quoi de commun entre Rosa rubrifolia aux tiges pourprées et aux cinq pétales rose vif, la rose Ispahan aux foisonnants pétales vieux rose et le rosier-liane Guirlande fleurie, nuée rouge aniline ? Une famille : les Rosaceae, pour les rassembler. Où l’on trouve aussi les pommes ou les fraises… Reine des fleurs aux 40 000 variétés, la rose est de tous les plaisirs (littéraires, esthétiques), et cumule les vertus : cosmétiques, curatives, décoratives, culinaires. La rose traverse les cultures, borde les imaginaires orientaux et occidentaux, de l’iconographie chrétienne – où l’églantier mystique caresse les pieds de la Vierge – au Khcheif, une salade libanaise d’abricots secs à l’eau de rose (obtenue à partir de la rose ward jouri). Qu’elle soit sur les vases, les couronnes, à la boutonnière, dans les coiffes, sur les étoffes, sur les aquarelles de Redouté, en rosaces dans les églises, sur les frontons de pierre, en faïence mortuaire, dans les parfums, les pâtisseries, séchée dans les lettres ou dans tout poème d’amour, la rose cache dans sa corolle un imaginaire vibrant, solaire comme sa couronne d’étamines. La naïve pourrait bien être une conquérante…

     A cueillir, à sentir et à admirer en compagnie de Colette, Louis Calaferte, Francis Ponge, Antoine de Saint-Exupéry, Marcel Proust, Françoise Chandernagor, Jean-Paul Guerlain, Rikki Ducornet, Jacques Roubaud, Milan Kundera, Gustave Flaubert, Stefan Zweig, François Cheng, Georges Perec, Philippe Delerm et bien d’autres…

Le goût des parfums

Mercure de France

PRÉSENTATION

Aubépine de Marcel Proust, vin d’oranges ou roses anciennes de Colette, brosserie odoriférante de Francis Ponge : pour les écrivains, le parfum est une évidente machine à remonter le temps et à convoquer des espaces. Voyage immobile à travers la lente inspiration, le parfum est une invitation au départ. Il rythme la vie spirituelle et sensorielle des hommes depuis des millénaires, sous forme d’onguents, d’aspersions, d’encens. Senteur, mais aussi odeur appétissante, goût ou arôme. Aujourd’hui, la mode est aux parfums gourmands aux notes fruitées, chocolatées, vanillées, crémées, caramélisées, voire de thés. Les parfums se font aussi volontiers complices de l’érotisme, parce qu’ils forgent un langage de la séduction dont les fragrances sont l’invisible alphabet. Balade en compagnie de Charles Baudelaire, Christian Bobin, Émile Zola, Pierre Péju, Amélie Nothomb, Percy Kemp, Guy de Maupassant, John Fante, Richard Millet, Gonzague Saint Bris, Chandler Burr, Muriel Barbery et bien d’autres…

goutparfums72 

Le goût du chocolat

Mercure de France

PRÉSENTATION

Introduit en Europe au XVIe siècle, le chocolat jouit d’un accord tacite, conciliant peuples et personnalités, pacifiant les âmes. Voluptueux en bouche, il n’est pas le seul privilège des enfants, il est aussi terre de mémoire des adultes. À travers ses pays producteurs, les arômes de sa fève, de son mucilage et de sa torréfaction, le chocolat invite au voyage. Aujourd’hui source d’inventivité, il redouble de ludisme : fragrances florales du jasmin ou de la rose, animales de l’ambre ou du musc, capiteuses de la vanille de Tahiti, épicées de la cannelle de Chine, de la muscade, du poivre de Java, citronnées de la cardamome, hespéridées du cédrat confit, du yuzu japonais, iodées du thé Maccha… En compagnie de Mme de Sévigné, Brillat-Savarin, Roald Dahl, Sempé, André Gide, Albert Cohen, Jorge Amado, Joanne Harris, Pierre Richard, J.M.G. Le Clézio, et bien d’autres, traversons ses effluves mexicains pimentés, l’ambivalence de sa réception, sa sensualité raffinée, son rituel mâtiné d’enfance et son érotisme latent.

gout chocolat

Le goût du thé

Mercure de France

PRÉSENTATION

Né en Chine, le thé est la boisson spirituelle par excellence. Dans Le Livre du thé, Kakuzô Okakura soulignait déjà sa singularité : « Il y a dans le goût du thé comme un charme subtil qui le rend irrésistible et propre à être sublimé. Le thé n’a ni l’arrogance du vin ni l’affectation du café – et encore moins l’innocence minaudière du cacao. » Le thé invite à un tour du monde géographique, de l’Équateur à la Papouasie, en inversant nos polarités mentales : ce breuvage initie au « culte de l’Imparfait », à jouir de l’amertume, à magnifier l’astringence. La tasse de thé, microcosme portatif de la « conception zen », regorge de connotations : convivialité, remède, purification, spiritualité, rituel, prémices aux transports amoureux...

Yasunari Kawabata, Tarun J. Tejpal, Ben Schott, Arthur Rimbaud, Colette, Nathalie Sarraute, Marguerite Duras, Fernando Pessoa, Albert Cohen, et bien d’autres, nous font voir le monde à travers les brumes poétiques et vivifiantes du thé et dissipent ses secrets.

gout the

Le goût du champagne

Avec Bruno Verjus

Mercure de France

 Enivrant Le Goût du champagne

C’est quoi ? Dans la très excitante collection « Le Goût de… », voilà le champagne. Alors en route pour l’ivresse des mots, surtout quand ils sont de Marcel Proust, Michel Houellebecq, Patrick Modiano, Colette ou Amélie Nothomb. On trinque volontiers avec eux pour partager leur amour des bulles.

Pour qui ? Ceux et celles qui aiment faire pétiller la vie. » (B.B., Madame Figaro)

PRÉSENTATION

Le champagne fait partie de ces données terrestres vouées au céleste. Tout en lui est ode à l’élévation. Vu à travers le prisme des écrivains, le champagne redouble d’effervescence : Michel Onfray ne le tient-il pas pour le « vin des vins », parce qu’il a « toutes les qualités des autres vins sans jamais en avoir un seul défaut » ? Même son ivresse semble sacrée, dans ce pacte entre l’aérien et l’allégresse. Amélie Nothomb salue la « griserie des bulles » tandis que Manuel Vásquez Montalbán n’hésite pas à l’adoucir de Mandarine Napoléon… Le champagne, dont la robe joue de la palette des ors, est l’allié du spectaculaire et de la séduction. A boire jusqu’à la liesse en compagnie de Marcel Proust, Régis Jauffret, Michel Houellebecq, Patrick Modiano, Anton Tchekov, David Foenkinos, Colette et bien d’autres…

gout champagne

EDITIONS ALTERNATIVES

Aux Éditions Alternatives, Ingrid Astier a dirigé les ouvrages suivants :

Emmanuel Giraud, L’Anthologie du pâté en croûte, 2012

Pierre Jancou, Vin vivant, Portraits de vignerons au naturel, 2011

Jacques Genin, Le Meilleur du chocolat, 2010

Jacques Genin, Le Meilleur de la tarte au citron, 2010

Alain Montandon, La Cuisine de Théophile Gautier, 2010

Bruno Verjus, Recettes pour ma femme, Cuisine d’amour et d’humeurs, 2009

 

 alt patecroutecouv alt vin vivant cover  alt chocolat couv 
 alt citron couv alt th gauthier couv   alt couverture recettes ma femme