Angle mort, Série noire Gallimard

Angle mort
Série Noire, Gallimard
PRIX CALIBRE 47

« Les armes, c’est comme les femmes, on les aime quand on les touche. »
Diego est braqueur, né à Barcelone. Il vit à Aubervilliers, dans une hacienda délabrée, avec son frère Archibaldo et des souvenirs. Leur sœur, Adriana, a fait d’autres choix. Artiste au cirque Moreno, elle rêve d’accrocher son trapèze à la tour Eiffel.
À Paris, un braquage que la police surveillait pour obtenir le flagrant délit tourne au massacre. La traque est lancée, du quai des Orfèvres au canal Saint-Denis, du port de l’Arsenal aux replis secrets d’Aubervilliers. La brigade criminelle du 36 et le 2e DPJ enquêtent. Les commandants Desprez et Duchesne, aidés de la Fluviale, essaient de démêler les fils. Un nom finit par tomber : Diego. Entre flingages et virées nocturnes, Diego garde toujours un temps d’avance. Comment piéger celui que rien n’arrête ?
Tandis que l’enquête progresse, aussi implacable que le destin, des histoires cristallisent et les sentiments viennent bouleverser les liens de sang. Une tragédie effrénée, où rayonne le soleil noir de la liberté.

Ingrid Astier vit à Paris. Révélée par Quai des enfers (prix Paul Féval de la Société des gens de Lettres, prix Lafayette, prix Polar en plein cœur, prix Sylvie Turillon), elle poursuit avec ce roman une fresque dédiée à Paris et à la Seine. Elle est la marraine de la brigade fluviale.

Marian JL Thouard

Illustration Jean-louis Touard

angle mort gf

LE COUP DE CŒUR

ANGLE MORT

DE LA BIEN BELLE OUVRAGE

★★★★★

Elle est trapéziste virtuose dans un petit cirque d’Aubervilliers ; ils sont braqueurs dans la même proche périphérie parisienne. Au total, Adriana et ses frères ont plein de points communs : un même et insensé goût du risque pour commencer, une pareille obsession du travail bien fait, de la belle ouvrage pour continuer la moindre erreur et c’est le gadin, fatal. Et cet amour incompressible pour la liberté, quel qu’en soit le prix à payer. Avec un sens étourdissant mais jamais tannant du détail et dans une langue réellement innovante, Ingrid Astier accouche d’un polar vertigineux, aussi hyperréaliste que romantique. Au-delà du genre, le polar donc, un grand roman, tout simplement. » (François Julien, VSD, 5-11 mars 2015)

bd jean louis touard 

Illustration Jean-louis Touard

Quai des enfers, Folio

Quai des enfers
Folio Policier n° 642, Gallimard
PRIX PAUL FÉVAL 2010 DE LA SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES – PRIX POLAR EN PLEIN CŒUR 2010 – PRIX LAFAYETTE 2010

Dans l’aube fantomatique de l’hiver parisien, la brigade fluviale découvre une barque amarrée au quai des Orfèvres. A l’intérieur, le cadavre d’une jeune femme drapée de blanc et la carte de visite d’un célèbre parfumeur.
Le commandant Desprez de la Criminelle, aidé de la Fluviale, se trouve embarqué dans une enquête obsédante. Au fleuve sondé répond la mémoire remuée. La Seine, en ses méandres, charrie de noirs secrets. Alors, l’histoire peut dériver…

Ingrid Astier vit à Paris, face à la Seine. Elle aime le travail de terrain, l’anatomie et le chocolat, Faith No More, Rob Zombie, Trent Reznor et Schubert. Quai des enfers, son premier roman à la Série Noire, a été récompensé par plusieurs prix. Depuis, Ingrid Astier est devenue la marraine de la brigade fluviale.

QUAI DES ENFERS FOLIO

Quai des enfers, Série noire Gallimard

Quai des enfers
Série Noire, Gallimard
PRIX PAUL FÉVAL 2010 DE LA SOCIÉTÉ DES GENS DE LETTRES – PRIX POLAR EN PLEIN CŒUR 2010 – PRIX LAFAYETTE 2010

Paris, l’hiver. Noël s’approche avec l’évidence d’un spectre.
Au cœur de la nuit, une barque glisse sur la Seine, découverte par la Brigade fluviale à l’escale du quai des Orfèvres. À l’intérieur, un cadavre de femme, sans identité. Sur elle, la carte de visite d’un parfumeur réputé. Une première dans l’histoire de la Brigade criminelle, qui prend en main l’enquête, Jo Desprez en tête. Mais quel esprit malade peut s’en prendre à la Seine ? Qui peut vouloir lacérer ce romantisme universel ? Exit les bateaux-mouches et les promenades. Le tueur sème la psychose : celle des naufrages sanglants.
Désormais, son ombre ne quittera plus le fleuve. S’amorce alors une longue descente funèbre qui délivre des secrets à tiroir. Jusqu’à la nuit, la nuit totale, celle où se cache le meurtrier.
Pour le trouver, nul ne devra redouter les plongées. À chacun d’affronter ses noyades.

Ingrid Astier vit à Paris, face à la Seine. Elle aime le travail de terrain, l’anatomie et le chocolat, Faith No More, Rob Zombie, Trent Reznor et Schubert. Quai des enfers, son premier roman à la Série Noire, a été récompensé par plusieurs prix. Depuis, Ingrid Astier est devenue la marraine de la brigade fluviale.

QUAI DES ENFERS

Sortie d'Angle mort en poche (Folio Policier)

15 janvier 2015

Angle mort

Folio Policier n° 750, Gallimard
PRIX CALIBRE 47

« Les armes, c’est comme les femmes, on les aime quand on les touche. » Ainsi parle Diego, le plus grand braqueur qu’ait connu Aubervilliers. Il y vit avec Archi, son jeune frère, dans une hacienda délabrée. Leur sœur, Adriana, mélange de force et de grâce, est trapéziste au cirque Moreno. Elle sait faire danser le vent et personne ne peut lui résister. Archi, Diego, Adriana, un clan soudé par le vertige — et un mystérieux drame familial.
Aux frontières de Paris, un braquage tourne au massacre. Le nom de Diego tombe. Mais l’homme est une tête brûlée, une force que rien n’arrête. Le quai des Orfèvres se lance dans une traque implacable. La rage de liberté de Diego saura-t-elle le sauver ? Que peut cette rage contre les liens du sang ? Un western urbain, miroir de notre société, où rôde la peur du vide.
« Le nouveau souffle du roman policier. » François Busnel

Ingrid Astier vit à Paris. Elle choisit le roman noir pour sa faculté à se pencher sans réserve sur l’être humain. Quai des enfers, son précédent roman à la Série Noire, a été récompensé par plusieurs prix, dont le Grand Prix Paul Féval de la Société des gens de lettres.

FOLIO ANGLE MORT