HAUTE VOLTIGE

Haute Voltige Gallimard

Haute Voltige  

Entretien avec Ingrid Astier

« Une balade criminelle sur les toits de Paris,
un face-à-face entre un monte-en-l’air aux allures d’aristocrate du crime,
sans oublier une histoire d’amour aussi sensuelle que mortelle,
Haute Voltige nous projette dans un monde féériquement noir. »

« Combien d’apocalypses peut-on porter en soi ? »
Aux abords de Paris, le convoi d’un riche Saoudien file dans la nuit. Survient une attaque sans précédent, digne des plus belles équipes. « Du grand albatros » pour le commandant Suarez et ses hommes de la brigade de répression du banditisme, stupéfaits par l’envergure de l’affaire. De quoi les détourner un temps de leur obsession du Gecko — une légende vivante qui se promène sur les toits de Paris, l’or aux doigts, comme si c’était chez lui, du dôme de l’Institut de France à l’église Saint-Eustache…
Derrière l’attaque sanglante, quel cerveau se cache ?
Le butin le plus précieux du convoi n’est pourtant ni l’argent ni les diamants.
Mais une femme, Ylana, aussi belle qu’égarée.
Ranko est un solitaire endurci, à l’incroyable volonté. Mais aussi un homme à vif, atteint par l’histoire de l’ex-Yougoslavie.
L’attaque du convoi les réunit. Le destin de Ranko vient irrémédiablement de tourner.
Son oncle, Astrakan, scelle ce destin en lui offrant un jeu d’échecs. Le jeu de Svetozar Gligorić, le grand maître qui taillait ses pièces dans des bouchons de vin. Et lui demande de se battre — à la boxe et aux échecs, pour infiltrer le monde de l’art et dérober ses plus belles œuvres à Enki Bilal, le célèbre artiste.
La guerre et l’amour planent comme des vautours.
De la police, d’une femme ou du destin, qui est capable de faire chuter Ranko ?

Ingrid Astier vit à Paris. Après Quai des enfers (distingué en 2010 par le Grand prix Paul-Féval de la Société des gens de lettres) et Angle mort, un western urbain, elle nous livre avec Haute Voltige un récit romantique, fiévreux et épique, dans lequel le roman policier croise le roman d’aventures.

Pour entrer dans l’univers de HAUTE VOLTIGE, découvrez les vidéos de SIMON NOGUEIRA, le champion de France de Parkour qui a inspiré l’un des personnages du roman :

Simon Nogueira ... Bridge Hero ... Parkour / Freerun

Simon Nogueira ... BETWEEN ME N' YOU

Simon Nogueira ... One Year Of my life ... Parkour / Freerun

Simon Nogueira - This is my Way

Simon Nogueira ... No Time ... Parkour / Freerun

Et les peintures d’ENKI BILAL :

ENKI BILAL — « OXYMORE » PAINTINGS 2012

Sortie d'Angle mort en poche (Folio Policier)

15 janvier 2015

Angle mort

Folio Policier n° 750, Gallimard
PRIX CALIBRE 47

« Les armes, c’est comme les femmes, on les aime quand on les touche. » Ainsi parle Diego, le plus grand braqueur qu’ait connu Aubervilliers. Il y vit avec Archi, son jeune frère, dans une hacienda délabrée. Leur sœur, Adriana, mélange de force et de grâce, est trapéziste au cirque Moreno. Elle sait faire danser le vent et personne ne peut lui résister. Archi, Diego, Adriana, un clan soudé par le vertige — et un mystérieux drame familial.
Aux frontières de Paris, un braquage tourne au massacre. Le nom de Diego tombe. Mais l’homme est une tête brûlée, une force que rien n’arrête. Le quai des Orfèvres se lance dans une traque implacable. La rage de liberté de Diego saura-t-elle le sauver ? Que peut cette rage contre les liens du sang ? Un western urbain, miroir de notre société, où rôde la peur du vide.
« Le nouveau souffle du roman policier. » François Busnel

Ingrid Astier vit à Paris. Elle choisit le roman noir pour sa faculté à se pencher sans réserve sur l’être humain. Quai des enfers, son précédent roman à la Série Noire, a été récompensé par plusieurs prix, dont le Grand Prix Paul Féval de la Société des gens de lettres.

FOLIO ANGLE MORT